Couverture en premier risque

Un sinistre entraîne souvent des discussions quant au capital assuré. Le bâtiment est-il suffisamment assuré ? Le capital à assurer est en effet déterminé souverainement par les copropriétaires. Heureusement, il existe divers outils pour calculer la valeur de reconstruction du bâtiment (ou du complexe de bâtiments). Vous pouvez utiliser une grille d’évaluation fournie par l’assureur. Ou faire dresser un rapport d’évaluation par un bureau externe agréé.

Une solution simple consiste à souscrire une couverture en premier risque (jusqu’à un certain montant). Tous les dommages jusqu’à ce plafond seront alors intégralement indemnisés sans discussion quant à l’éventualité d’un capital total insuffisamment assuré.

Voici un exemple chiffré fictif pour clarifier ce système. Vous assurez le bâtiment en premier risque pour 1 000 000 EUR. La valeur de reconstruction totale atteint néanmoins 2 000 000 EUR. En cas d’incendie grave, tous les dégâts seront indemnisés jusqu’à 1 000 000 EUR mais pas un euro de plus. Si vous n’aviez pas souscrit d'assurance premier risque, vous ne recevriez - en cas de dommages pour un montant de 1 000 000 EUR - que 500 000 EUR pour cause de sous-assurance à 50 %.