Quelques-unes des extensions et garanties supplémentaires obtenues

- couverture des dégâts des eaux via les terrasses et façades latérales (ce que l’on appelle l’« infiltration latérale ») ; la police d’incendie classique ne prévoit aucune couverture sur ce plan ;

- remboursement des coûts de détection des fuites à concurrence de 50 %, même s’il s’avère a posteriori qu’il s’agit d’un dommage non couvert ;

- collision contre le bâtiment (muret, porte du garage,…) par n’importe quel véhicule (d’un copropriétaire, d’un locataire ou d’un inconnu) ;

- pas d’application de la franchise légalement obligatoire si l’origine du sinistre se situe dans les parties communes du bâtiment ;

- couverture de la condensation du double vitrage en cas de bris de vitre ;

- coûts de la réparation locale des conduites non corrodées en cas de dégâts des eaux ;

- couverture en premier risque ; tous les dommages jusqu’au montant assuré dans les conditions particulières de la police sont indemnisés, sans la moindre discussion concernant la sous-assurance ;

- assurance gratuite du contenu appartenant à la communauté (matériel d’entretien, machine à brosser,…), à concurrence de 5 000 € ;