Un capital de travail permanent

Pour établir une réserve tampon sur le compte à vue et donc y éviter des intérêts débiteurs, Syncura utilise deux types de capital de travail. D’une part un capital de travail constitué à partir des acomptes périodiques, et d’autre part un capital de travail permanent. Ce dernier est basé sur un versement unique - à l’achat de l’appartement - d’un montant (de préférence) fixe sur le compte à vue, et permet d’absorber les pics de transactions financières. En effet, il arrive que les acomptes périodiques ne suffisent pas s’il faut payer la police collective de l’immeuble, le contrat d’entretien de l’ascenseur et une facture finale de gaz naturel au cours du même mois, par exemple. Contrairement aux acomptes périodiques, ce capital de travail permanent n’est - en toute logique - pas imputé dans la facture annuelle individuelle.